SMN

par GODEFROY Anna, Sasha.

LE PLUS GRAND COMPLEXE SIDÉRURGIQUE D’EUROPE

La SMN ( société métallurgique de Normandie) a été construit en 1909 par Auguste Thyssen, un allemand qui possédait des mines de fer en basse Normandie et des mines de charbon en Allemagne, il décida d’assembler les deux. Il invente le système de la sidérurgie avec l’eau et construit à proximité du bassin ferrifère bas normand un complexe sidérurgique qui lui permet non seulement d’utiliser le fer qu’il possède en basse Normandie, mais d’exploiter aussi le charbon produit en Allemagne.
En 1910, suite à une grande inondation, il achète donc le Plateau . Ce qui lui permet d’avoir une assise suffisamment solide pour construire à partir de 1910 la Société des hauts fourneaux et aciéries de Caen, le démarrage de l’usine est très polémique. Schneider qui détient le Creusot voit d’un très mauvais œil cette arrivée . Au début de l’avant guerre, Thyssen se heurte à une très forte mobilisation contre lui, notamment des nationalistes, la presse parisienne se déchaine disant que Thyssen installe près de Caen des canons pour bombarder Caen et le Havre. En 1911, on commence par construire la maison du directeur et les grands bureaux (siège administratif et le siège du maitre des forges) et on installe également des camps / cantines pour loger des ouvriers. Dès le départ, l’idée de trouver des gens venus du monde entier émerge, notamment des Italiens. La première vague de main d’œuvre avant la première guerre mondiale vient donc d’Italie, d’ Espagne, d’Afrique du Nord. L’urgence de construire pour accueillir ces ouvriers fait qu’on construisent les toutes premières maisons en préfabriqué en béton de France tout à côté de l’église Saint-Serge à Colombelles . Ces cubes qui existent encore aujourd’hui sont le premier exemple de préfabriqués en béton. En 1914, la première Guerre mondiale éclate, on confisque les biens de Thyssen, même si il n’ est pas l’ actionnaire principal des hauts fourneaux Aciéries deCaen. Démarre alors une autre guerre pour la possession de cette société. Dans un premier temps, on fait partir les ouvriers étrangers. 4 000 personnes travaillent alors sur le site.
En 1915, l’usine doit participer à l’effort de guerre. La construction est relancée mais avec qui ? On recrute alors des femmes pour palier la pénurie d’hommes partis au front, mais aussi des prisonniers de guerre (Allemand, Turcs, Bulgares ), réquisitionnés et contraints à travailler.
En 1916, le gouvernement français décide d’aller recruter en Extrême Orient notamment en Chine, 150 000 personnes ! Pour creuser des tranchées ou encore finir la construction d’usine comme la SMN. 700 Chinois arrivent alors aux portes de Caen. Pour aller recruter en Chine, le gouvernement français confie la mission à un lieutenant colonel qui, déguisé en ingénieur agronome, arrive en Chine et va rencontrer un syndicat patronal Chinois. A partir de discussions secrètes, car des espions notamment Allemand rôdent, un accord est passé.
En 1917, février : les Chinois de la SMN se révoltent parce que l’on ne répond pas au contrat signé. Cette révolte entraine des morts. L’armée intervient. Au lendemain de la 1er guerre mondiale, le gouvernement français, suite à ce passé de la SMN, va décider de renvoyer l’intégralité des travailleurs chinois.
Août 1917:démarrage du premier haut fourneau. La société normande de métallurgie est née. Les grands bureaux sont transformées en hôpital militaire. Arrivée d’ouvriers russes, anciens soldats de l’armée tsariste.
En 1919, des contrats sont signés entre l’état français et l’Italie, la Pologne et la Tchécoslovaquie pour faire venir des ouvriers et reconstruire le pays. On est à 4500 ouvriers. Pour remercier la Chine d’avoir aidée la France dès la fin de la premère Guerre mondiale, le gouvernement français offre des bourses à des étudiants chinois pour venir étudier en France. Parmi eux, un certain Deng Xiaoping.
Vers 1919, il va venir étudier à Bayeux au collège Létot, pas enregistré sous son nom. Il est venu rencontrer les chinoisqui travaillaient à la SMN. Aujourd’hui, la SMN a été démontée et envoyée en Chine.

De Anna et Sasha