Conte n°3

par M NOUVEL.

L’oiseau parleur.

Il y a très longtemps, une jeune fille nommée Désiré qui avait des cheveux très longs et tressés de couleur rouge vivait tranquillement une histoire particulière dans son village du Congo.
Sa peau était très foncée comme toutes les petites filles de son clan mais elle avait un oiseau magique qui pouvait la comprendre lorsqu’elle parlait. Les enfants étaient tous très impressionnés et venaient l’écouter parler à son oiseau.
Un matin l’oiseau tomba gravement malade. Ses plumes si colorées devenaient toutes noires. Donc le sage du village dit à la jeune fille qu’il fallait chercher l’antidote qui se trouvait dans la forêt. L’antidote était une fleur précieuse appelée le kirom, qui était cachée dans la grotte des guépards. La jeune fille allait-elle réussir à sauver son oiseau ?

Désiré partit pour trouver les ingrédients nécessaires à l’antidote, elle traversa un vieux pont mais elle trébucha et tomba dans le vide. Elle se retrouva accrochée à une branche sur la falaise. Un aigle bleu du chili la vit et alla la rattraper . La fillette lui demanda se qu’elle pouvait faire pour le remercier. L’oiseau lui demanda de lui donner des œufs d’autruche. Elle partit chercher ce volatile bizarre pour récupérer les œufs. L’autruche voulut en échange des graines de baobab. La petite fille partit trouver le baobab au milieu de la savane. Celui-ci accepta de lui donner ses graines car la fillette c’était donnée beaucoup de mal pour venir jusqu’à lui. Désiré retourna voir l’autruche avec son butin . L’oiseau lui donna les œufs volontiers . Avec ses œufs la fille retourna voir l’aigle . Celui-ci lui proposa de l’emmener à la grotte des guépards pour récupérer la fleur tant recherchée . Il déposa la fillette par le conduit du haut de la grotte . Elle récupéra la fleur sans que les guépards la voient .Elle ressortit de la grotte discrètement et apporta la fleur au sage de son village.
Elle arriva au village et elle prépara l’antidote. Elle mit deux heures avant de finir de la préparer.
Elle donna l’antidote à l’oiseau qui la but et retrouva sa couleur rouge. Tout le village fut ravi, dansa et chanta. L’oiseau était enfin sauvé !