Conte n°8

par M NOUVEL.

La pierre ensorcelée.

Dans la brousse de Côte d’Ivoire, un enfant appelé Kayak était bien malheureux : il ne pouvait pas aller à l’école le mercredi, le jeudi et le vendredi car il devait aider ses parents. Il coupait du bois, il ramenait de l’eau et il était berger : il gardait un troupeau de chèvres et de zébus, aidé d’un chien qui s’appelait Toutim.
Les parents de Kayak travaillaient beaucoup. Il n’avait pas de frère et sœur. Ses parents faisaient les marchés pour gagner un peu d’argent.
Le père s’appelait Falourde et sa mère Fatou.
Avec la sécheresse, les parents de Kayak n’eurent plus de récoltes à vendre au marché. L’argent vint à manquer pour envoyer Kayak à l’école .Comment allaient-ils s’en sortir ?
Un jour Kayak trouva une belle pierre qu’il ramena chez lui.
Le soir, au moment de se coucher la pierre lui demanda :
- Bonjour cher enfant, pourrais-tu m’aider, car normalement je suis un homme
et j’aimerais le redevenir, mais seul le vieux sage de Tatoumka peut me métamorphoser en humain. Or, il est emprisonné par une bande de quatre loups. Si tu m’aides, je pourrai réaliser un vœu à ta famille.
- Où pourrais-je trouver ton ami ?
- De l’autre côté de la forêt, au pied de la montagne.
Kayak partit donc, son chien Toutim l’accompagnait.
En plein milieu de la forêt, une meute de six chiens les suivait. En avançant à petits pas de chat, Kayak vit tout à coup une silhouette d’homme attaché à un arbre. ll se dit que ça allait être trop facile, mais malheureusement son chien sentit un loup. En effet, au pied de la montagne, Kayak aperçut la meute de loups. Le groupe des six chiens fit diversion pour aider le jeune homme et Toutim. Les chiens attirèrent les loups et pendant ce temps, Kayak put délivrer le prisonnier.
Une fois le grand sage délivré, Kayak monta sur Toutim. Le vieux sage avec la pierre monta sur l’un des six chiens et tous sortirent de la forêt. Une fois dans la maison de Kayak, le vieux sage alla dans une pièce isolée pour retransformer la pierre en humain. Le vieux sage prononça des phrases bizarres puis il sortit de la pièce ; alors, arriva un grand homme barbu avec un chapeau haut de forme et vêtu d’un costume en queue de pie. Il demanda quel vœu Kayak voulait réaliser. Le garçon lui demanda de pouvoir aller à l’école. L’homme s’approcha de lui et prononça des paroles magiques. Kayak retourna à l’école car elle était devenue gratuite.