Les grands dauphins

Le grand dauphin appartient à la famille des Delphinidae
Il est présent dans toutes les mers à l’exception des zones arctiques et antarctiques .
Ils se nourrissent principalement de poissons qu’ils saisissent grâce à une centaine de petites dents pointues .Ils atteignent la maturité sexuelle vers l’âge de 12 ans. Les femelles donnent naissance à un seul petit par portée . Ils vivent dans les zones tempérées et tropicales dans les océans autour de la terre . Le corps du dauphin ressemble à celui d’un poisson .Comme tous les cétacés, le Grand dauphin n’a pas de fourrure, même si quelques poils sont présents pendant les premiers mois de sa vie.La peau des dauphins amortit les chocs de l’eau .
Il mesure de 2 à 4 mètres .
Il pèse de 150 à 400 kilogrammes
Les grands dauphins sont des animaux sociaux.Ils vivent en groupe, habituellement composés de 2 à 6 individus, mais qui peuvent dépasser la vingtaine (Île de Sein, 2010) voire la quarantaine (île de Molène, 2012) .Ce grand nombre devrait engendrer une séparation pour faciliter la chasse. Les grands dauphins accomplissent hors de l’eau des acrobaties dont la signification ou l’utilité n’est pas clairement connue. Parmi celles-ci on retrouve :# Le bond ou le vol : saut complet hors de l’eau ;
# Le fanfaron : reculade sur l’eau en utilisant la queue comme pivot ;
# La claque d’eau : frapper l’eau avec les nageoires de la queue ;
# La fusée : saut vertical complet hors de l’eau ;
# Le saut de glisse : nage sur les vagues créées par le passage d’embarcations ;
# Le saut redressé : saut hors de l’eau et retombée à plat sur le dos en éclaboussant . Le sens le plus développé chez le grand dauphin est l’ouïe, combinée à la capacité d’émettre des sons de fréquences variées, divisés en trois catégories :
Le clic, une série de sons de haute fréquence ;
Le sifflement ;
L’aboiement, semblable à celui du chien.


Au moyen de l’écholocation, les grands dauphins sont en mesure de percevoir les obstacles et de rechercher de la nourriture. Lorsque les ondes (Clics) émises par l’animal atteignent un objet ou une proie, elles rebondissent et reviennent en arrière. Ces clics sont produits par trois poches d’air placées sur la tête .